Catégories

Messerschmitt Me 163 B/S Komet Agrandir

Messerschmitt Me 163 B/S Komet

Kit en plastique HOBBY 2000 au 1/72

Plus de détails

H2K 72061

Disponibilité : En Stock!

Attention : dernières pièces disponibles !

14,00 €

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,10 €.


30 autres produits dans la même catégorie :

Précédent
Suivant

Messerschmitt Me 163 Komet



Messerschmitt Me 163 Komet
Vue de l'avion.

Constructeur  Messerschmitt
Rôle Intercepteur monoplace
Statut Retiré du service
Premier vol 13 août 1941
Mise en service Mai 1944
Date de retrait Février 1945
Nombre construits 400
Équipage
Version B : 1
Version S : 2
Motorisation
Moteur Walter HWK 109-509A-2 de 1 700 kgp
Nombre 1
Type Moteur-fusée
Poussée unitaire 16,7 kN
Dimensions
vue en plan de l’avion
Envergure 9,32 m
Longueur 5,84 m
Hauteur 2,75 m
Surface alaire 18,50 m2
Masses
À vide 1 905 kg
Carburant mélange hydrazine/méthanol
(comburant : péroxyde d'hydrogène) kg
Avec armement 3 950 kg
Maximale 4 110 kg
Performances
Vitesse maximale 960 km/h (Mach 0,78)
Plafond 12 100 m
Vitesse ascensionnelle 3 666 m/min
Endurance 7 min 30 s
Armement
Interne canons Mk.108 de 30 mm

Le Messerschmitt Me 163 Komet (comète), conçu par Alexander Lippisch, fut le seul avion-fusée de chasse opérationnel de l'Histoire. Il nécessita un long développement par Messerschmitt et entra dans la guerre d'une manière très limitée seulement, en 1944. Il reste l'avion le plus rapide de la Seconde Guerre mondiale avec des pointes de vitesse à plus de 950 km/h. Il larguait ses roues au décollage, et atterrissait sur un patin ventral placé sous le fuselage.

Hanna Reitsch, qui vola à Augsbourg sur le Me 163 Komet1, raconte après la guerre « qu'en vol il était très facile à piloter et ne nécessitait pas d'être fort, mais l'atterrissage était compliqué puisque réalisé en mode planeur, il fallait réduire la vitesse suffisamment tôt pour toucher terre juste avant le décrochage ». Les essais effectués sur cet avion avaient déjà coûté la vie à plusieurs pilotes et elle aussi fut grièvement blessée. Dès l'été 1943, elle reprenait les commandes du Komet. Selon elle, « le Komet atteignait 800 km/h au bout de l'aérodrome puis montait à 30 000 pieds en 2 minutes. C'était fascinant, j'avais l'impression d'avoir fait un trou dans le ciel »Notes 1.

  • Echelle 1/72
  • Matériau Plastique