Catégories

FW 200C exterior 1/72 (Trumpeter) Agrandir

FW 200C exterior 1/72 (Trumpeter)

Planche de photodécoupe EDUARD

Plus de détails

Eduard 72579

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

9,79 €

Aucun point de fidélité pour ce produit.


Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :

Précédent
Suivant

Le Focke-Wulf Fw 200 Condor est un avion de transport allemand de passagers ou de fret en 1938, converti en avion de patrouille maritime pendant la Seconde Guerre mondiale.

À la fin des années 1930, de nombreuses compagnies aériennes tentèrent d'établir des lignes commerciales régulières au-dessus de l'Atlantique Nord. L'avion qui fut sur le point de réussir cette tâche fut le Focke-Wulf Fw 200.

Il est conçu au début 1936 sur demande expresse de la compagnie vedette allemande Lufthansa qui, face à la concurrence du DC-3, avait l'intention de remplacer ses trimoteurs Junkers Ju 52 par un appareil plus moderne, aux capacités plus grandes et aux performances supérieures. Le projet fut conçu par Kurt Tank. Le projet prit la forme d'un quadrimoteur monoplan fin et élégant à ailes basses, entièrement métallique, équipé d'un train escamotable fort ingénieux (il pouvait être abaissé, sans hydraulique, par la seule gravité.), et capable d'opérer sur les lignes transatlantiques.

Cet appareil, qui était capable d'emporter 26 passagers, effectua son premier vol, sous la désignation de Fw 200V-1, en juillet 1937, avec quatre moteurs en étoile Pratt & Whitney Hornet de 875 ch, on compte 3 prototypes. Neuf Fw 200A à moyen rayon d'action (1 250 km), dotés de moteurs en étoile BMW 132G-1, sortirent ensuite des chaînes de montage. La première compagnie à l'utiliser fut la DDL (Det Danske Luftfartselskab) qui en reçut deux dès l'été 1938 et deux autres fournis à la Syndicato Condor (filiale de Lufthansa), au Brésil.

La Lufthansa en employa 10 au total dont 1 prototype, 5 Fw 200A et 4 Fw 200B à rayon d'action élargit (1 550 km). Le Fw 200V-1, transformé en Fw 200S-1, long courrier, relia Berlin à New York, soit 6 550 km, sans escale en août 1938 en 24 heures 55 minutes à l'aller puis 19 heures 47 minutes au retour, à une vitesse moyenne de 264 km/h et de 330 km/h respectivement.

Au cours du conflit, la Lufthansa vit ses avions « militarisés » sauf deux. Le dernier vol sous les couleurs de la compagnie fut réalisé le 14 avril 1945 entre Berlin et Barcelone.

Utilisation militaire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Fw 200 fut modifié pour les besoins de la Luftwaffe. Il était particulièrement bien adapté aux missions de reconnaissance en haute mer et comme bombardier. Il était mis en œuvre en équipe avec les sous-marins.

Ces Fw 200, qui furent surnommés « fléau de l'Atlantique » par Churchill, coulèrent des dizaines de navires marchands alliés lorsqu'ils furent utilisés comme patrouilleurs/bombardiers au-dessus de l'Atlantique jusqu'en 1943.

La conversion en bombardiers commença en 1939 à la demande de l’armée de l’air japonaise. Cette version était équipée de moteurs plus puissants et baptisée Fw 200 C, mais la guerre avait commencé avant la fin du développement et la Luftwaffe se servit de l'appareil comme avion de patrouille maritime (Seeaufklärer). Entre temps, les avions civils Fw 200 B et les quelques avions de série 0 de la version C furent réquisitionnés par l’armée pour le transport des troupes. La production en série continua jusqu'au début de l'année 1944 (modèles C-1, -2, -3, -4, -6 et -8) pour une quantité totale de 263 exemplaires.

Vers la fin de la guerre, lorsque la tactique d'attaque du Fw 200 perdit en efficacité, quelques appareils furent réservés pour assurer les déplacements de Hitler et de son état-major. L’appareil « VIP » Fw 200 C-4/U1 (n° de série 0137) CE+IB, était équipé d'un fauteuil spécial muni d’un parachute, installé au-dessus d’une trappe, ce qui aurait pu permettre au Führer d'évacuer l'avion en cas de détresse. Une version présentant une plus grande envergure et équipée de moteurs en V de plus grande puissance baptisée Fw 300 (en) ne dépassa pas le stade du dessin.


  • Matériau Photodécoupe