Catégories

French Light Tank AMX-13 Chaffee Turret Agrandir

French Light Tank AMX-13 Chaffee Turret

Kit Plastique Takom au 1/35

Plus de détails

Takom 2063

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

37,00 €

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 3 points de fidélité. Votre panier totalisera 3 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,30 €.


Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

30 autres produits dans la même catégorie :

Précédent
Suivant
m
Hauteur 2,30 m
Masse au combat 14,8 t (13 à vide)
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type De 10 à 40 mm
Armement
Armement principal AMX-13/75 : Canon SA49 ou SAmodèle 50 de 75 mm (37 obus)

AMX-13/90 : Canon de 90 mmmodèle F3 (34 obus)
AMX-13/105 : Canon CN 105/57 de 105 mm (32 obus)

Armement secondaire 1 mitrailleuse coaxiale MAC 31Reibel de 7,5 mm (2 100 coups) ou une AA-52 de 7,62 mm(3 600 coups)

1 mitrailleuse optionnelle de7,62 mm4 pots lance-grenadefumigène modèle 51.

Mobilité
Moteur SOFAM 8 Gxb à 8 cylindres à plat refroidi par eau dérivé d'un moteur d'avion Mathys
Puissance 250 ou 270 ch (186 ou 198 kW) à3 200 tr/min
Transmission Manuelle à 5 vitesses
Suspension Barre de torsion
Vitesse sur route Jusqu'à 60 km/h (45 de moyenne)
Puissance massique 16,7 ch/tonne
Réservoir 480 litres
Autonomie 350-400 km

L'AMX-13 est un char léger français produit à 7 700 exemplaires (dont 3 400 exportés dans 35 pays) entre 1953 et 1985. Son châssis a servi de base à de nombreux engins blindés allant du transport de troupes (AMX-13 VCI) au lance-missile antichars, en passant par la pièce d'artillerie équipée d'un canon de 105 ou 155 mm.

 

 

Historique[modifier | modifier le code]

 
Un char léger AMX-13 équipé demissiles antichar Nord SS.11. Un total de 4 300 de ces engins furent perçus par l'armée française entre 1952 et leur retrait dans les années 1980.

Conçu par les Ateliers de construction d'Issy-les-Moulineaux en 1946, le prototype du char léger AMX 13 qui à l'origine devait être aérotransportable est commandé en 1949 et terminé la même année. La mise au point et l'expérimentation financé en grande partie par les États-Unis durent jusqu'en 1955, année de sortie des premiers modèles de série des ateliers de Roanne (ARE)Creusot-Loire a Chalon-sur-Saône à partir de 1964 remplaça l'ARE et une troisième ligne de montage fut ouverte aux Forges et Chantiers de la Méditerranée à la Seyne-sur-Mer. La fabrication se termina en 1985.

La tourelle FL 10 de l'AMX-13 est armée avec un canon SA 50 de 75 mm1. Le canon semi automatique modèle 1950 (Cn 75 SA 50) est doté d'un obus perforant de 75 mm capable d'une vitesse initiale de 1.000 m/s2. Il dérive du tube des Panthers allemands, mais est alimenté par un système original de deux barillets rotatifs d'une capacité de six obus. Ce système évite l'emploi d'un membre d'équipage pour charger les obus, mais une fois les douze projectiles tirés, le retour à l'arrière est nécessaire pour compléter les barillets.

À partir de 1964/1965, l'AMX 13 est équipé dans certains régiments de quatre missiles SS-11, deux de chaque côté de l'affût.

Les tourelles FL 10 sont modifiées à partir de février 1967 par le réalésage du canon SA 50 et la modification de l'aménagement intérieur. Le tube devient le "Canon de 90 mm Modèle F3" (Cn 90 F3), doté d'un obus empenné à charge creuse et tirant à la vitesse initiale de 750 m/s. Le système à barillets est conservé, la durée du rechargement complet allant de une heure à une heure et demie.

En opérations, l'armée française le déploie durant la guerre d'Algérie avec, en mars 1958, 114 AMX-133.

L'armée de défense d'Israël l'emploie au combat durant la crise du canal de Suez en 1956, la guerre des Six Jours de 1967 et la guerre du Kippour de 1973.

Les AMX-13 des forces armées indiennes sont utilisés lors de la bataille d'Asal Uttar, l'un des moments décisifs de la Deuxième Guerre indo-pakistanaise de 1965 et le plus grand engagement de chars depuis la Deuxième Guerre mondiale. Les Américains auraient conclu que le 75 mm de l'AMX-13, comme le 20 livres/84 mm du Centurion, pouvait perforer le blindage du Patton.

En France, au début des années 1980, environ 1 010 de ces chars sont en parc dans l'armée de terre4, ils sont alors en cours de remplacement dans les régiments mécanisé par les AMX-30. Un escadron de 16 d'AMX-13/905 et des AMX-VCI restent en service jusqu'en 1990 au 30e groupe de chasseurs de la 7e division blindée6.

Caractéristiques version artillerie AMX-105 AU 50[modifier | modifier le code]

 
AMX 105 AU 50
 
AMX-13 Canon de 155 mm Mle F3 Automoteur (Cn-155-F3-Am)
  • Armement : 1 obusier de 105 mm mod. 50, 1 mitrailleuse
  • Longueur : 5,70 m
  • Largeur : 2,65 m
  • Hauteur : 2,70 m
  • Vitesse : 60 km/h
  • Poids : 16,5 t
  • Équipage : 5 hommes.
  • Echelle 1/35
  • Matériau Plastique
  • Période Moderne
  • Nation France-French